mardi 13 novembre, 2012

Paris Games Week 2012, le salon français du jeu vidéo

Eat Art - Paris Games Week 2012 - Super Mario Bros NES

4 ans après avoir couvert la Games Convention à Cologne, me voici replongé dans un salon de jeux vidéos. Quel est le bilan de cette édition 2012 de la Paris Games Week ?

Ceux qui ont suivi notre live tweet on déjà un début de réponse mais pour les autres nous allons repasser en revue notre visite de 8 heures dans le plus grand salon français du jeu vidéo. Dès notre entrée nous sommes tout de suite dans le bain. 3 cosplayers habillés en Power Rangers nous accueillent avec le stand « Call of Duty : Black Ops 2″ juste derrière eux. Nous sommes bien dans l’antre des gamers !

 

Microsoft

Ayant une affinité particulière pour les produits Microsoft c’est avec plaisir que je commence ma visite par leur très grand stand. Des bornes Xbox 360 avec « Forza Horizon » se trouvent à l’entrée et je commence donc par tester ce jeu. Première constatation, le jeu est magnifique et la maniabilité est aisée. Ce jeu développé par le même studio que « DIRT » est à cheval entre un jeu de course arcade et la simulation. Le comportement de la voiture est plus que réaliste mais la prise en main reste facile. Entre les courses contre des rivaux, le duel contre un avion et le monde ouvert que l’on peut parcourir entre les courses, ce jeu promet une diversité de gameplay assez vaste. Si vous cherchez un jeu de voiture du Xbox, n’hésitez plus et achetez Forza Horizon. Après cet essai je me dirige vers la scène principale du stand où a lieu une démonstration du jeu Dance Central 3. Il a l’air très similaire à son aîné avec de nouvelles chansons. C’est dans la bonne humeur et la musique dance que les représentants de Microsoft font gagner des cadeaux tels que des abonnements Xbox Live Gold ou des consoles. Plutôt généreux comme animation ! Le reste du stand est composé d’une zone de test Kinect avec « Dragon Ball Z Kinect » par exemple ainsi qu’un espace de démonstration Windows 8 et Windows Phone 8. Les ordinateurs portables, les tablettes et les smartphones sont à disposition des visiteurs avec le Nokia Lumia 920 et le HTC 8X à l’honneur.

Nintendo

Direction le stand Nintendo afin de tester la nouvelle console du géant japonais j’ai nommé la Wii U. Cette nouvelle console dispose d’une puissance de calcul équivalente à celle d’une Xbox 360 ce qui promet une amélioration certaine des graphismes par rapport à la vieillissante Wii. L’ensemble des accessoires de la Wii (Wiimote, Nunchuk, Balance Board…) sont rétro-compatible et un nouvel accessaire a fait son apparition : le Wii U Gamepad. Cette manette nouvelle génération comporte en son centre un écran tactile et des gyroscopes pour capter ses mouvements. Le tout est agrémenté de boutons et sticks afin de lui donner la maniabilité d’une manette classique.

Nous avons pu essayer « New Super Mario Bros U » qui est très semblable à l’épisode sorti sur Wii avec des nouveaux costumes, des mouvements tactiles à effectuer sur le Gamepad et des graphismes légèrement meilleurs. Le deuxième jeu testé est un titre Wario composé de mini-jeux. L’un d’entre eux consiste à utiliser le Gamepad pour viser des ennemis (comme on le ferait avec une Wiimote) puis d’armer ses flèches en utilisant l’écran tactile. Le tout est bien ficelé et plutôt bon en terme de temps de réponse et de précision. Le Gamepad dispose d’un repose-paume en son dos et le poids de l’accessoire est plutôt faible pour sa taille. Il reste à déterminer si des jeux plus adultes utiliseront avec brio ces nouvelles capacités de la console mais seul le temps nous le dira.

Retro Gaming

Petit détour par un stand rétro-gaming. Quelques consoles sont présentes : Atari, Amiga, NES, bornes d’arcades. Il y a peu de machines exposées et l’espace est vraiment réduit. Rien à voir avec la quantité impressionnante de machines exposées lors du « Festival du Jeu Vidéo » en 2010. Après une rapide partie de « Pacmania » et quelques niveaux de « Super Mario Bros » sur NES nous reprenons la suite de notre visite.

« http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Call-of-Duty-Black-Ops-2-e1352771980810.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Dance-Central-3-e1352772148698.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Forza-Horizon-e1352772240240.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-New-Super-Mario-Bros-U-e1352772271260.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Crysis-3-e1352772099809.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Figurine-Cloud-FF7-e1352772171504.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Gran-Turismo-5-e1352772251150.jpg »
1 2 3 4 5 6 7


Bigben Interactives

Etant fan de pétanque et joueur occasionnel je me devais d’aller tester « Obut Pétanque 2″ ! Je ne savais d’ailleurs pas qu’un premier opus avait vu le jour, il fallait donc rattraper mon retard. Les graphismes du jeu sont corrects et la prise en main du PlayStation Move convient parfaitement à ce type de jeu. Les règles sont les mêmes qu’à la pétanque classique, par contre le mouvement demandé pour réussir un point est très différent et caricatural. Un mouvement de balancier est nécéssaire ce qui rend la puissance des gestes approximatifs même si l’orientation horizontale, elle, est bien retranscrite.

Tout proche du stand Obut, je découvre « Créatures 4″. Cela faisait longtemps que l’on n’avait plus entendu parler de cette série de simulateur de vie. Sorti en 1996, le premier « Créatures » était une petite révolution et un jeu bien réalisé pour l’époque. Cette nouvelle version principalement destinée aux enfants de 3 ans et plus a bien évolué graphiquement. L’ensemble est très coloré, les tutoriaux sont clairs et les Norns sont toujours aussi adorables.

Square Enix

Non loin de là se situe le stand de Square Enix. Avec des animations tout au long de la journée, des distributions de goodies et des bornes en nombre important, SE fait fgure d’exemple avec Microsoft sur la conception de leur stand. Sans attendre nous essayons « Hitman : Absolution » qui doit sortir dans une semaine. N’étant pas un fan des jeux d’infiltration je suis agréablement surpris pas la prise en main facile, les indications de mouvement et d’intéraction à l’écran. Après une discussion avec Iris Gicquel (PR Manager chez Square Enix), elle nous apprend que la difficulté globale a été revue à la baisse par rapport à « Hitman : Blood Money ». Le jeu n’est désormais plus réservé aux experts du genre. Néanmoins différents modes de difficultés sont disponible et le niveau le plus élévé promet un sérieux challenge aux joueurs même hardcores. Par ailleurs elle nous indique aussi un mode de jeu multijoueurs basé sur les contrats. Le principe est simple, un joueur réalise une exécution d’une certaines manière avec certaines accessoires et armes puis challenge ses amis de remplir le même contrat. La personnalisation de ces contrats a l’air plutôt vaste et promet une bonne durée de vie au titre.

Nous terminons notre visite du stand Square Enix par l’exposition « Final Fantasy » avec des figurines, des tableaux ainsi que des affiches des différents jeux. Certains tableaux sont juste époustouflants et méritent le détour pour n’importe quel fan de cette série culte.

Electronic Arts

C’est maintenant au tour d’Electronic Arts d’être au coeur de nos attentions. Après un « Need for Speed : Most Wanted » développé par Criterion au rendu digne d’un mauvais « Burnout » que valent les prochains jeux de l’éditeur ?

On commence par « Crysis 3″ qui est une agréable surprise ! Le retour du monde ouvert est annoncé et c’est avec plaisir que l’on va enfin pouvoir se mettre sous la dent un FPS qui n’est pas un « Call of Duty », « Battlefield » ou « Medal of Honor » bis. On en a marre des FPS au rabais et EA semble nous avoir écouté et nous propose un titre très bien modélisé et où le danger semble pouvoir jaillir de partout. L’arsenal mis à disposition et la nano-suit promettent de bonnes heures de massacre d’aliens et de liberté.

Evidemment étant sorti il y a peu, FIFA 13 était aussi à l’honneur avec des compétitions retransmises sur écran géant et quelques consoles de tests.

« http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Obut-Petanque-2-PS-Move-e1352772285701.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Rayman-Legends-Wii-U-e1352772304578.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Skylanders-Giants-e1352772327706.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Wii-U-Wario-mini-game-e1352772225781.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Power-Rangers-e1352772295195.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-ShootMania-Storm-e1352772315976.jpg » « http://www.eatart.fr/wp-content/uploads/2012/11/Eat-Art-Paris-Games-Week-2012-Super-Mario-Bros-NES-e1352772338225.jpg »
1 2 3 4 5 6 7


Coca-Cola Zéro

Tout au long de notre visite nous remarquons que pas mal de visiteurs boivent de petites cannettes de Coca-Cola Zéro. Nous décidons donc d’en savoir plus et cherchons le stand Coca. Par chance nous étions juste à côté et c’est avec plaisir que nous apprenons que ces petites cannettes sont gratuites et distribuées à tout le monde. Voilà qui va nous permettre d’étancher notre soif pour le reste de notre visite !

Ubisoft

Arrivé au stand Ubisoft on commence par un rapide test de « Rayman Legends ». Suite directe de « Rayman Origins » ce nouveau jeu disponible prochainement sur toutes les consoles actuelles dispose d’une version Wii U bien spécifique. En effet le Wii U Gamepad permet à l’un des joueurs d’intéragir directement avec le décor et donc d’aider son ou ses partenaires de jeu. Entre le déplacement de plateformes, l’indication de chemin dans un labyrinth ou le déclenchement de mécanismes, les possibilités sont grandes. On y retrouve la maniabilité et le charme de « Rayman Origins » magnifiés par ces ajouts intéressants.

Nouveau venu dans le monde des FPS, « Shootmania Storm » promet d’apporter le concept accessible et arcade popularisé au sein de « Trackmania » dans le grand monde des jeux de shoot. Nous n’avons pas pu essayer ce jeu, mais il semblait plutôt réactif et la création de niveaux semble aisée. Le gameplay est plutôt simple puisque le joueur dispose d’une arme par défaut et à part se déplacer, tirer ou sauter il ne peut rien faire d’autre. Jouant la carte du fun et de la compétition ce nouveau venu a une carte à jouer.

Pour finir notre tour d’horizon du stand Ubisoft, j’ai testé « Farcry 3″. L’action se passe sur les îles Mook avec des décors typiques d’une île du Pacifique. Jungle à perte de vue, plages sublimes, villages de pêcheurs…tout y est. Conçu en monde ouvert, « Farcry 3″ promet une longue trame principale et des quêtes secondaires variées. Entre les avant-postes qu’il est possible de conquérir, les missions de braconage, le système de craft et une liberté totale (peut-être un peu trop) dans le choix de ses actions, il doit être facile de passer quelques heures sur le jeu sans s’en rendre compte.

Paris Games Week Junior

Avant de partir nous décidons d’aller faire un tour au coin des enfants afin d’en savoir plus sur « Skylanders Giant ». Pour ceux qui ne connaissent pas, « Skylanders » c’est le jeu adoré par les gamins. Le principe est simple on incarne plusieurs personnages dans un jeu de plateformes et l’on choisit le personnage en plaçant sa figurine correspondante sur un socle tous deux bien réels. Il y a donc un effet de collection et « Skylanders » associe le jeu vidéo et le jouet. La nouveauté de ce nouveau jeu est l’apparition de géants qui sont des créatures plus grosses que les skylanders classiques. Ils sont donc plus puissants que leurs homologues et ont des capacités supplémentaires. Les précédentes figurines restant compatibles avec ce nouveau jeu.

Avis général sur le salon

Il y avait bien évidemment un nombre important d’autres stands sur ce salon : Bethesda, Konami, Activision, Namco Bandai, des enseignes de merchandising et des boutiques telles que LDLC, Fnac… Mais il m’est impossible de tout présenter en un seul article.

Avec cette profusion d’animations et d’exposants, le Paris Games Week a attiré beaucoup de monde. C’est pas moins de 212 000 visiteurs pour cette édition 2012. Et pour la surface occupée par le salon c’est bien trop. Les allées étaient pleines, les files d’attentes pour jouer étaient de plusieurs heures chez certains exposants (entre 4 et 6 heures pour Black Ops 2 par exemple). A titre de comparaison, la Gamescom en Allemagne a attiré 275 000 personnes cette année. Mais malgré ces chiffres similaires, le deux salons sont conçus différemment. La surface de la Gamescom est 4 fois supérieure à celle de son homologue français.

Ce salon est un bon moment mais je vous conseille d’y aller en semaine l’année prochaine si sa taille reste la même. Vous éviterez ainsi le pic de fréquentation du weekend et vous passerez plus de temps derrière les manettes.

Mathieu Mahoudeau


Partager cet article :


Eat more


Guild Wars 2 : le jeu de demain (live report)
Guild Wars 2 : le jeu de demain (live report)
Jeux Vidéos
Les technoïdes rêvent-ils de moutons alcooliques ?
Les technoïdes rêvent-ils de moutons alcooliques ?
Festivals, Musique, Reportage


There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>