Jeudi 17 novembre, 2011

Quoi penser du nouvel album de Rihanna ?

rihanna-talk-that-talk-holding1

Quoi ?! Le nouvel album de Rihanna a filtré avant sa release ? Mais elle n’a pas sorti un album il y a moins d’un an ? Si si mais il y en a bien un nouveau !

Après son précédent album « Loud », galette très red dance avec les tubes « Only Girl in the World » ou le controversé [sic] « S&M », Rihanna sort un nouvel album donc nous avons eu un avant-goût avec le single « We Found Love ». Un son encore très dance avec en featuring Calvin Harris. Le DJ electro-pop britannique qui a travaillé notamment avec Kylie Minogue et Sophie Ellis-Bextor. Celui-ci avait d’ailleurs fait la première partie de Rihanna lors de son dernier passage en France pour le Loud Tour.

Ce single « We Found Love » est encore un titre dansant comme bon nombre de ceux passant à la radio. Certes. Mais lorsque le clip a été mis en ligne sur le compte Vevo de la chanteuse (il y a eu cette mini polémique de Rihanna seins nus dans le champ d’un agriculteur irlandais, mais ne nous éloignons pas), on remarque que quelque chose dérange. Car malgré son coté très festif, le clip est assez sombre voire même assez badant. Le pitch ? Rihanna avec son homme, un amour fou et passionnel (elle a trouvé l’amour donc, c’est déjà ça) mais surtout cette passion est destructrice. Aucun cliché n’est épargné : drogue, freeparties, violence (pas extrême non plus, nous sommes aux USA quand même) et alcool sont au rendez vous. Rien qui puisse ternir son image ou lancer une polémique mais quand même, pour du Rihanna c’est surprenant et ça cache sûrement quelque chose… Avant de continuer regardez plutôt !

Et en effet en écoutant l’album (enfin c’est ce que des gens nous ont dit hein parce que l’album n’est pas sorti et vu que nous ne sommes pas des pirates…), c’est plus ce coté un peu grave et mélancolique dans les paroles et un ton carrément sexuel assumé. Pour vous illustrer nos propos, nous citons : « suck my cock », ça ne s’invente pas, sur le titre si joliment nommé « Cockiness (Love it) »). Alors bien sûr, il y a aussi des titres plus electro-pop tels que « Where have you been » qui se révèlera être une bombe dancefloor dont on a pas fini d’entendre mais on sent un virage un peu plus matûre sinon un peu plus provocant dans sa cuvée 2011. A 23 ans il était quand même temps qu’elle nous la fasse sa crise d’adolescence !

Au final on assiste à un disque mêlant plusieurs styles : dance (« We Found Love »), pop ragga (« You Da One » en ouverture de l’album), balades semi mielleuses (« We all want love » ou « Farewell »). Elle s’éloigne et devient « rebelle » mais ne perd pas le côté « faut que je fasse à tout prix un tube hein donc j’oublie pas ma recette initiale ». Le résultat est un album plutôt difficile a apprécier dès la première écoute mais qui se révèle quelques futurs hits qui vont faire danser en 2012, soyez en sûr.

Tristan Maurand


Partager cet article :


Eat more


Sébastien Tellier et Caroline Polachek pour un tendre duo
Sébastien Tellier et Caroline Polachek pour un tendre duo
Musique
Aurores Montréal, festival de musiques actuelles québécoises
Aurores Montréal, festival de musiques actuelles québécoises
Festivals
Festival les inRocKs Volkswagen
Festival les inRocKs Volkswagen
Festivals


2 Comments

  • PéHa dit :

    Ouai enfin elle surf sur la mode (culture?) trash/electro anglo-saxonne et du coup elle a quelques années de retard.

    Je savais qu’ils n’auraient pas du faire une version de Skins US ^^

    Par contre moi qui n’aime pas du tt son coté pop, ces titres plutot ragga/hiphop sont pas si degueu que ça en général.

  • Gawëlle dit :

    je suis assez d’accord avec PéHa ! on sent la vague Skins en mode déjantée/fofolle ! mais ça change du puritanisme américain ! ça va leur secouer les plumes (du c*l?) ; )


Trackbacks and Pingbacks

Leave a Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>